08 mars 2007

Devoir

Jeunes parents, si vous me lisez, ne faites pas ce que j'ai fait, je parle d'éduquer les enfants en argumentant un refus, un non...... Dans mes illusions parentales, je ne voulais surtout pas assener des interdictions, genre " parce que", "c'est comme ça un point c'est tout", ou bien "parce que moi je suis la reine mère et que je dis que c'est comme ça". A la fin du compte, ils argumentent, tout, mais tout absolument tout. et c'est fatiguant à la longue.

" Ma fiffille chérie, veux tu aller promener le chien ce soiiiiir?" ( sur l'air du nocturne de Chopin) c'est rien c'est banal! hein! n'est ce pas? et dans l'illusion qui persiste dans mon cerveau maternel j'entends un "ouiiii maman" ( mélodieux). Bernique ça se négocie un service pareil!!!

A l'heure qu'il est, après des heures de négo je me trouve à plancher sur un devoir qui a pour titre

" les manifestations de la liberté contractuelle"????

En un peu plus de 20 ans j'ai fais 4 cp autant de 6ème et ce jusqu'au bac, j'ai pensé être délivrée ben non!!! ( je prie pour qu'aucun ne désire se lancer dans un doctorat)

Je planche je planche, j'ai botté le cul de mon neurone arthritique qui a enfin compris qu'il s'agissait d'un devoir de droit, et grâce  au culte que je rends régulièrement à la divinité arobase, en dehors de Bouddha, je suis maintenant incollable sur la liberté contractuelle, et dans les soirées chics et classes je saurai de quoi parler en grignotant les petits fours.

J'ai très mal négocié, zéro pointé;

A l'heure qu'il est, le devoir est fini et le chien attend toujours

Je sais il pourrai se sortir tout seul, mais en 6 mois il n'a toujours pas compris le maniement de l'ascenseur.  Il finit régulièrement chez la voisine du dessous qui, soit dit en passant, s'obstine à l'appeler Babou, c'est le surnom de ma fille, à croire que je parle à ma fille comme à un chien.

Posté par valentine1788 à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Devoir

Nouveau commentaire