libre de toutes peurs quel bonheur

08 mars 2007

Devoir

Jeunes parents, si vous me lisez, ne faites pas ce que j'ai fait, je parle d'éduquer les enfants en argumentant un refus, un non...... Dans mes illusions parentales, je ne voulais surtout pas assener des interdictions, genre " parce que", "c'est comme ça un point c'est tout", ou bien "parce que moi je suis la reine mère et que je dis que c'est comme ça". A la fin du compte, ils argumentent, tout, mais tout absolument tout. et c'est fatiguant à la longue.

" Ma fiffille chérie, veux tu aller promener le chien ce soiiiiir?" ( sur l'air du nocturne de Chopin) c'est rien c'est banal! hein! n'est ce pas? et dans l'illusion qui persiste dans mon cerveau maternel j'entends un "ouiiii maman" ( mélodieux). Bernique ça se négocie un service pareil!!!

A l'heure qu'il est, après des heures de négo je me trouve à plancher sur un devoir qui a pour titre

" les manifestations de la liberté contractuelle"????

En un peu plus de 20 ans j'ai fais 4 cp autant de 6ème et ce jusqu'au bac, j'ai pensé être délivrée ben non!!! ( je prie pour qu'aucun ne désire se lancer dans un doctorat)

Je planche je planche, j'ai botté le cul de mon neurone arthritique qui a enfin compris qu'il s'agissait d'un devoir de droit, et grâce  au culte que je rends régulièrement à la divinité arobase, en dehors de Bouddha, je suis maintenant incollable sur la liberté contractuelle, et dans les soirées chics et classes je saurai de quoi parler en grignotant les petits fours.

J'ai très mal négocié, zéro pointé;

A l'heure qu'il est, le devoir est fini et le chien attend toujours

Je sais il pourrai se sortir tout seul, mais en 6 mois il n'a toujours pas compris le maniement de l'ascenseur.  Il finit régulièrement chez la voisine du dessous qui, soit dit en passant, s'obstine à l'appeler Babou, c'est le surnom de ma fille, à croire que je parle à ma fille comme à un chien.

Posté par valentine1788 à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


lecture

Comme j'ai un peu le blues en ce moment, j'ai emprunté un roman pour me distraire

Trois reines pour une couronne

de

Elise Fischer

logo

L'histoire se passe à Champigneulleschampigneulles, et au travers de la vie d'une famille sur plusieurs générations, et la bièrebiere elle évoque la vie de la brasserie . Facile à lire, j'aime bien, je m'y retrouve, c'est mon coin de France. Avec le parlé d'ici. Délassant.

Posté par valentine1788 à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rideaux

une de mes collègue, me narra ses démêlées avec la confections de rideaux genre voilage ( 3h00 de combat et ce sont les rideaux qui ont gagné). Le hic c'est que ça gliiiiiisse.

Je lui ai expliqué ma méthode et ça a marché donc je réitère. pour les photos, j'en mettrai dès que j'en confectionnerai.

Pour de voilages montages de la tête avec un ruban plisseur ( nom scientifique rufflette)

Donc en

1.) bien mesurer, la hauteur et ajouter 30 ou 40 cm en bas ( j'aime bien les grands ourlets, ça pèse plus lourd donc ça tombe mieux) et en haut deux fois la hauteur du ruban ruflette.

2.) l'arme secrète number one : pour couper droit je tire un fil délicatement à l'aide d'un épingle, ce qui une espèce de jour échelle, et yapuka couper

3.) Bien mesurer et  marquer les ourlets en haut et en bascraie

4.) l'arme fatale number twofertrès doux marquer les ourlets , le petit rentré et marquer le plis de l'ourlet, maintenir avec des épingles ou du faufil les plis des ourlets. Poser le ruflette en haut, faufiler, faufiler l'ourlet du bas

5.) pique pique pique

6.) yapuka tirer doucement sur les fils de la rufflette, pour pouvoir les laver je ne coupe pas les fils. Sur un côté je fais un noeud et sur l'autre je  cache une épingle de sureté dans la tête des rideaux et j'enroule les fils excédentaires . Quand je dois les laver je tire sur les fils et mes rideaux sont de nouveau à plats.

7.) Pour que mes rideaux restent bien blancs au fil des lavages, je mets 1/2 verre à moutarde de bicarbonate de soude dans l'eau de rinçage.

Vous avez compris que c'est la préparation du travail qui demande du temps, mais mieux les travaux préléminaires seront exécutés, plus facile sera de coudre vos rideaux.

Posté par valentine1788 à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Swap

Je suis assez sollicitée actuellement et j'avance dans mes travaux à la vitesse d'une limace qui aurai oublié d'ôter le frein à main ( ça fume pareil). Le swap de Pâques, avance, c'est une pure création alors entre l'idée et la réalisation les modifications sont légions. Je pose les biais à la main, les petits coins demandent de la patience, voici l'ouvrage en coursa_effacer_074a_effacer_077 Pour un swap de Pâques une souris!!!!, oui eh bien quoi!!!!!!, vous ne connaissez pas la souris de Pâques!!!!, remarquez je vous fairai le même coup si je n'avais trouvé comme tissus à ma convenance que des motifs avec des dinosaures, vous ne connaissez pas le dinosaure de pâques!!!!

Posté par valentine1788 à 20:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 mars 2007

Quelques lectures

A la fin du livre " Moi Bouddha" ,moi_bouddhaet le climat doit y être pour quelque chose, je me suis retrouvée toute déprimée. Car " la vie n'est que souffrance" Comment mettre fin à cette souffrance? Par la pratique du détachement. " C'est le désir qui engendre la frustration et la frustration qui engendre la souffrance". Je résume. Ce n'est peut être pas ça du tout, mais c'est du moins c'est ce que j'ai compris.  Ca me flanque une trouille magistrale de penser qu' un  jour je pourrai ne plus avoir de désir. J'ai l'impression que ça me fait avancer d'avoir des rêves à concrétiser. J'en conclus que je ne suis pas prête pour le Nirvana.

Un message d'un sophrologue de ma connaissance tombe à point nommé:

" S'ingénier à se détacher de tout, c'est masquer sa peur, la peur d'être déçu, la peur de souffir....."

Merci à toi

Autre lecture Les quatre vies du saule par Shan Sasaule ( l'auteur de la joueuese de Go,go que j'ai beaucoup aimé). Vous avez peut être remarqué une légère fascination pour la Chine, ça me vient de l'enfance, et pas seulement la littérature, la musique chinoise est ma vision personnelle du paradis C'est merveilleusement écrit, mais bon sang ça me reflanque  le cafard ces réincarnations, ça sent le destin, hiératique et immuable, fataliste et désespéré.( mon égo se révolte à la pensée de n'être que poussière dans le vaste univers)

En Chine, le saule pleureur symbolise la mort et la renaissance. Faut-il croire qu'une branche de saule puisse devenir une femme condamnée à poursuivre l'amour de siècle en siècle.........

C'est une fable qui a parfois le goût de thé amer.

En ce moment je  fuis un peu mon " nid douillet " et je me suis rendue au musée des Beaux Arts pour une visite guidée par un jeune homme enthousiaste. Il nous a parlé avec talent de  la peinture d'histoire néo classqie du XIXème siècle

Avant de rentrer j'ai fait un détour par la fnac ( mes achats compulsifs sont toujours des bouquins) j'ai trouvé une petites collections, à mettre entre toutes les mains. C'est drôle et bourré des vitamines.  Ce sont des petits guides de conseils  " une collection futile mais fondamentale" il y a: comment être belle sans trop souffirbelle, dénicher enfin l'homme de sa viemec et comprendre son homme pour mieux l'éduquerhomme. En dehors d'un partie de franche rigolade c'est pas si faux que ça, plein de bon sens, ça parait évident, mais quesqu'y est évident pour les femmes dans certains domaines. J'aime beaucoup parce que c'est pragmatique et factuel.

Dans celui de trouver l'homme de sa vie, l'auteur expose longuement le mythe du Prince Charmant ( Encooore!!!! mais si le mythe à la vie dure même en rabâchant que c'est un mythe, il persiste dans bien des cerveaux féminins)

Dans celui de vouloir être belle c'est le thème de faite vous plaisir avant tout; J'adhère complètement à ce genre de slogan.

La collection s'appelle on n'est pas des courges. une coupe de bonne humeur.

Par contre je constate que beaucoup d'ouvrages traitant  de la recherche de l'âme soeur sont du côté des femmes, pas vu  de cette prose( ou bien j'ai un radar séléctif) du côté masculin.

Je vous livre une anecdote: à un séminaire de professionnels de la Rélation d'aide, (sophrologue, psy, etc....) y'en a un qui s'est cru malin de me déclarer lors d'un échange sur les décalages dans les idéalisations des rapports hommes femmes

" Ah les femmes, et leur quête du Prince Charmant!!!!", avec un regard qui sous entendait " quelle quiche!!!! ( tourte si vous n'habitez pas la Lorraine)"

Je répondit du tac-O-tac ( j'ai les idées qui fusent quand on m'énerve)

" Ah les hommes et la recherche de leur mère....) ( soit dit en passant c'est à cause de ce genre de réponses que je me retrouve célib.)

La tête du gars!!! ( c'est un psy, mais néanmoins viril et masculin) on aurait dit qu'il avait avalé par erreur une balle de golf qui passait par là.

Posté par valentine1788 à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 février 2007

Swap

J'ai de la chance Mondial tissus se trouve tout près de mon bureau j'ai fouiné, et fouiné et j'ai ramené cecia_effacer_073

C'est pour mon swap de Pâques j'ai hâte de m'y mettre

Posté par valentine1788 à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2007

Les meuble repeints

J'ai vite rentré les meubles que j'ai repeints, ils trônent  dans le salon.

a_effacer_068

La photo ne donne pas une idée le couleur réelle il sont plus violet que rose.

Ne regardez pas l'abat jour, c'est une création bâclée de ma fille, et je ménage sa susceptibilité en ce moment, je la travaille au corps pour lui faire accepter l'idée que je pourrai le remplacer, mais c'est long.

Posté par valentine1788 à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le tri trac

A débarrasser de droite à gauche, çà  et là, ranger, à faire du tri et encore du tri pour gagner de la place,  je me rends régulièrement à la déchetterie du coin.poubelles

A ce jour le coffre de ma voiture est plein.  Et pourtant je diffère, je diffère. Noon ce n'est pas de la paresse!!!! ( meuh non) c'est  parce que le monsieur de la déchetterie me terrorrise.monstre

Monarque dictateur absolu de son royaume, je ne peux y passer sans me faire houspiller. De plus il faut tout deviner il n'explique rien " c'est écrit dessus" me dit 'il et moi je lis sur la pancarte " fermé". La dernière fois un minuscule bout de papier est tombé d'un carton et j'ai entendu hurler un " rammassez!!!" qui me fait encore froid dans le dos.

A force  de m'y rendre, je fini par savoir quelle benne est appropriée, et il m'est même arrivé de faire un dépôt conforme.

Aujourd'hui c'est différent et j'angoisse, je dois y amener des pots de peinture vides, et même en astiquant je n'ai pas réussi à ravoir les pots comme neufs,  arghh!!! mama mia!!! j'échafaude mille scénaries, la séduction n'ayant aucun effet sur lui ( j'ai déjà essayé) je pense que je vais tenter la flatterie ( oh quelle est belle et propre votre déchetterie!!!!) pour amadouer le cerbère ce gentil monsieur plein de charme

Je viens d'aller sur le site de la ville , suis conforme je lis " déchet de bricolage accepté", et la peinture et un accesoire de bricolage. Plus une séance de relaxation avec une visualisation ( positive) de la scène que je redoute, je suis parée.

Allez courage j'y va, allez hop là, une deux, on y va, on y est ça y est c'est fait

pensez à moi!!!

Posté par valentine1788 à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les hommes verts sont là

Ils sont arrivés les hommes verts l'arme fatale en main. Avec la pluie qui tombe en ce moment ça ne fait guère de différence.

J'ai constaté une chose, on en apprend tous les jours, c'est que les hommes verts travaillent comme on le voit souvent dans notre monde:  Un qui travaille l'autre qui soutient moralement.

a_effacer_067

Posté par valentine1788 à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2007

Coucou

Un coucou à la mystèrieuse personne, qui me lit dès que je poste, cette personne vit aux Etats Unis.

Donc

un

bisous

je lui souhaite une excellente journée.

Posté par valentine1788 à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]